I. Filmographie

La Maison Libanaise

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Hassan Naamani

Montage : TV Liban canal 7

Production :TV Liban canal 7

Document – 1970– couleur

Liban, 16mm documentaire – 30’

 

Synopsis : Pourquoi et comment une maison porte la vie de tous ceux qui l’ont traversé.

 

KHADAFI la Marche Verte ou l’Islam en marche

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Gérard Simon

Son :

Montage :France3

Production magazine 52

1973 – couleur

France , reportage 16mm –10’ X3

Diffusé en trois sujets sur France 3

Source INA

 

Synopsis : les premiers soubresauts de la politique en Lybie et les relations tumultueuses avec l’Egypte. Le détournement sur l’aéroport de Benghazi par l’armée rouge japonaise d’un avion de ligne .

 

Portrait de Khadafi

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Montage : France3

Production : Magazine 52

Document – 1973 – couleur

France, documentaire 16/35mm – 52’

Diffusé sur France 3.

Source INA

 

Synopis : Portrait en pointillé d’un jeune chef d’état admiratif de Nasser aux premiers jours de la construction d’un état moderne en Lybie .

 

La guerre d’Octobre ou la guerre en orient

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image et son : équipe Egyptienne

Montage : magazine 52

Production : magazine 52

Cinq reportages de 15 minutes

Source INA

Document – 1973 – couleur

France , 16mm – 10’

 

Synopsis : la réalisatrice filme la guerre d’octobre en Egypte sur le front dans une ville, le Caire, livrée au silence et à la résistance.

 

Le Golan ligne de front ou le refus syrien

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : equipe NBC

Production : magazine 52

Montage :France2

Document – 1974 – couleur

France , 16mm – 15’

Diffusé sur France 3

Source INA

 

Synopsis : la première fois sur une ligne de front en Syrie dans le Golan que les Israéliens vont occuper.

 

Le Front du Refus (ou Les Commandos-suicides)

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Zaven

Production : Jocelyne Saab

Distribution : Jocelyne Saab

Montage :France2

Document – 1974 – couleur

Liban, 16mm – 10’

Diffusé sur Antenne 2 le 22 juillet 1975

 

Synopsis : Quand la paix s’avère impossible, tous les moyens sont bons pour défendre une cause politique. De là naît, à la frontière qui sépare les territoires palestiniens et ce qu’ils refusent de reconnaître comme Israël, l’idée des commandos-suicides. Jocelyne Saab filme des adolescents, de seize à vingt-deux ans, qui s’entraînent sans relâche, dans une base secrète souterraine, à devenir des commandos-suicides.

 

Les femmes Palestiniennes

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Hassan Nammani

Production : Jocelyne Saab

Distribution : Jocelyne Saab

Montage : Philippe Gosselet

Document – 1974 – couleur

Liban, 16mm – 15’

 

Les Nouveaux croisés d’Orient (ou Portrait d’un mercenaire français)

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Journaliste : Jörg Stocklin

Image : Gérard Simon, Hassan Naamani

Son : Marc Mourani, Michel Beruet

Montage : Philippe Gosselet, Marie-Jeanne de Susini

Production : Jocelyne Saab

Distribution : Jocelyne Saab

Document – 1975 – couleur

Liban, 16mm – 10’

 Diffusé en salle en première partie du Liban dans la tourmente

 

Synopsis : La guerre laisse des traces ; c’est aussi la vocation de quelques-uns, pour qui la mort reste un métier. Portrait d’un mercenaire français engagé au Liban par les milices phalangistes pour entraîner les milices.

Synopsis : Le 1er septembre 1973, à l’occasion du quatrième anniversaire de la Révolution, Jocelyne Saab se rend à Tripoli, en Libye. C’est l’occasion pour elle de dresser un portrait du pays, de ses dirigeants et de leurs politiques.

 

Le Liban dans la Tourmente - Loubnan fil dawama

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Journaliste : Jörg Stocklin

Image : Gérard Simon, Hassan Naamani

Son : Marc Mourani, Michel Beruet

Montage : Philippe Gosselet, Marie-Jeanne de Susini

Production : JocelyneSaab

Distribution : Jocelyne Saab

Long-métrage documentaire – 1975 – couleur

Liban, 16 mm – 75’

Sortie en salle à Paris.

 

Synopsis : Quelques mois après l'incident du 13 avril 1975, au cours duquel des civils palestiniens furent mitraillés par des miliciens phalangistes, le bilan est des plus tragiques: six mille morts, vingt mille blessés, des rapts incessants, une capitale semi-détruite. Ce film retrace les origines du conflit libanais, la perception d'une société qui part à la guerre en chantant. Document unique sur la guerre civile libanaise.1

 

Les Enfants de la guerre - Atfal Al-Harb

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Hassan Naamani

Montage : France2

Production : Jocelyne Saab

Distribution : Jocelyne Saab

Document – 1976 – couleur

Liban, 16/35mm – 10’

Diffusé sur Antenne 2 le 17 avril 1976.

 

Synopsis : Quelques jours après le massacre de la Quarantaine, dans un bidonville à majorité musulmane de Beyrouth, Jocelyne Saab rencontre les enfants rescapés, marqués par les visions horribles des combats qui se sont déroulés sous leurs yeux. En leur offrant des crayons pour dessiner et en les engageant à jouer sous l’œil de sa caméra, la réalisatrice se retrouve face à un constat amer : ils ne connaissent plus d’autre jeu que celui de la guerre qui, rapidement, devient pour eux aussi un métier.

 

Beyrouth, jamais plus

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Commentaire : Etel Adnan

Image : Hassan Naamani, Jocleyne Saab

Montage : Philippe Gosselet

Lu pour la version française : Jörg Stoecklin

Lu pour la version anglaise : Jocelyne Saab

Production : Jocelyne Saab

Distribution : Jocelyne Saab

Moyen-métrage documentaire de création – 1976 – couleur

Liban, 16/35mm – 35’

Diffusé dans l’émission « Choc de l’information », France 2.

 

Synopsis : En 1976, la ville de Beyrouth connaît le début de son calvaire. Avec les yeux de son enfance, la réalisatrice suit six mois durant, au jour le jour, la dégradation des murs. Tous les matins, entre six et dix heures du matin, elle arpente Beyrouth à l'heure où les miliciens des deux bords se reposent de leurs nuits de combats.

 

Le Sahara n’est pas à vendre

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Olivier Guenneau

Son : Jean-Michel Brun

Montage : Philippe Gosselet

Production : Collection d’Artistes

Distribution : Jocelyne Saab

Long métrage documentaire – 1977 – couleur

France, 16 mm – 75’

Sortis en salle en 1977 à Paris.

 

Synopsis : Ce reportage au cœur du désert retrace les conflits entre les Algériens et les Marocains sur le territoire d’El-Aaioun et les résistances des sahraouis du Front Polisario.

 

Égypte, Cité des morts (ou « Chaque année en janvier ») - Madinat Al-Mawta

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Hassan Naamani

Son : Juan Pablo Molestina

Montage : Philippe Gosselet

Musique : Cheikh Imam

Interprétation : Cheikh Imam, Azza Nagm

Parolier : Ahmad Fouad Nagm Moyen-métrage documentaire de création – 1977 – couleur

Production : Jocelyne Saab

Distribution : Jocelyne Saab

Liban, 16 mm – 35’

Sortie en salle en 1977 à Paris

 

Synopsis : Jocelyne Saab se rend en Égypte pour dresser un portrait du Caire, « mère du monde », dont elle cherche les racines. Alors que Beyrouth, sa ville, tombe en ruines, elle va chercher dans la Cité des Morts les traces d’une manière de vivre et de traditions en train de disparaître, lui aussi, sous les coups de la mondialisation.

 

Lettre de Beyrouth

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Texte : Etel Adnan et Jocelyne Saab

Image : Olivier Guenneau

Son : Mohamed Awad

Montage : Philippe Gosselet

Production : JocelyneSaab

Distribution : Jocelyne Saab

Moyen-métrage documentaire/fiction – 1978 – couleur

Liban, 16mm – 52’

 

Synopsis : Trois ans après le début de la guerre civile, la réalisatrice revient dans sa ville pour quelques mois. À cheval entre un pays en guerre et un pays en paix, elle éprouve difficulté à se réadapter à la vie. Remettant en marche un bus, alors que les transports en commun ne fonctionnent plus, elle provoque un sursaut de normalité dans la ville en guerre : des gens montent dans le bus, où ils voient un espace de sécurité.

 

Iran, l’utopie en marche - Irâne, fil youtopia

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Jocelyne Saab

Journaliste : Rafic Boustani

Montage : Philippe Gosselet

Production : Jocelyne Saab

Distribution : Jocelyne Saab

Moyen-métrage documentaire – 1980 – couleur

Liban, 16 mm – 52’

Diffusé sur NHK.

 

Synopsis : La Révolution iranienne a conduit à la chute du Shah et à l’installation d’une République islamique. Ce film a pris le parti de s’écarter de l’actualité la plus brûlante pour tenter de cerner, à travers l’ensemble de la société, ce que représentait cette vague qui allait déferler sur le monde musulman.

 

Beyrouth, ma ville- Beirut Madinati

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Texte : Roger Assaf

Image : Hassan Naaman

Montage : Philippe Gosselet

Production : Jocelyne Saab

Distribution : Jocelyne Saab

Moyen-métrage documentaire - 1982 – couleur

Liban, 16mm – 52’

Diffusé sur France 3.

 

Synopsis : En juillet 1982, l'armée israélienne assiège Beyrouth. Quatre jours plus tôt, Jocelyne Saab voit sa maison brûler et 150 ans de tradition familiale partir en fumée. Elle se pose alors la question : quand tout cela a-t-il commencé ? Chaque lieu deviendra alors une histoire et chaque nom une mémoire.

 

 

 Une vie suspendue (Adolescente, sucre d’amour) - Ghazl al Banat – 2

 

Réalisation : Jocelyne Saab

 

Scénario : Gérard Brach

 

Traduction : Tahar Ben Jelloun

 

Images : Claude La Rue

 

Musque : Siegfried Kessler

 

Interprétation : Jacques Weber, Hala Bassam, Juliet Berto

 

Distribution : Jocelyne Saab

 

Long-métrage de fiction - 1985 – couleur

 

35 mm – 90’

 

Sorti en 1987 à Paris.

 

 

 

Synopsis : Samar est une jeune fille de la guerre. Nomade forcée, elle a grandi parmi les combattants, avec lesquels elle apprend à vivre dans un pays en guerre. Le défi qu’elle lance constamment à la vie contraste avec son goût pour les comédies d’amour égyptienne, jusqu’au jour où sa rencontre avec Karim nouera ces deux parties de sa personnalité, avec la naissance d’une histoire d’amour au cœur de la guerre.

 

L’Architecte de Louxor - Mouhandess Louxor

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Jérôme Ricardou

Montage : Philippe Gosselet

Distribution : Jocelyne Saab

Court-métrage documentaire – 1986 – couleur

16mm – 20’

Diffusé sur France 3 au cours de l’émission « Taxi ».

 

Synopsis : Un architecte-philosophe, élève de Hassan Fathi, explique comment celui-ci a construit sa maison, en terre crue, quelque chose d’une seule matrice, qui relie l’infiniment petit et l’infiniment grand, quelque chose qu’on a oublié en cette fin de siècle, qu’il voudrait retrouver comme l’avaient fait les Égyptiens à l’époque pharaonique. Il offre l’explication de ce projet depuis la fabrication de la première brique de terre jusqu’à la philosophie de la conception d’un art de vivre : mettre sous la même enseigne l’Orient et l’Occident.

 

Les Fantômes d’Alexandrie

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Jérôme Ricardou

Montage : Philippe Gosselet

Distribution : Jocelyne Saab 

Court-métrage documentaire – 1986 – couleur

 16mm – 20’

Diffusé sur France 3 au cours de l’émission « Taxi ».

 

Synopsis : Alexandrie vile hellénistique, grecque, romaine, copte c’était aussi le petit paris dans les années trente…Avec le poète Cavaffi c’est l’évocation de cette ville lorsqu’elle était au cœur du monde arabe et Européen …

 

Les Coptes :La croix des Pharaons

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Jérôme Ricardou

Montage : Philippe Gosselet

Distribution : Jocelyne Saab

Court-métrage documentaire – 1986 – couleur

16mm – 20’

Diffusé sur France 3 au cours de l’émission « Taxi ».

 

Synopsis : Portrait en icône des coptes la plus ancienne communauté chrétienne d’orient, de ses liens avec l’Egypte ancienne, de ses liens face à la montée de l’intégrisme islamique, de ses traditions, de sa manière de composer avec ce danger. .

 

Les Almées, danseuses orientales - Al’Alma’

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Hassan Naamani

Montage : Philippe Gosselet

Production : Jocelyne Saab

Distribution : Jocelyne Saab

Court-métrage documentaire – 1989 – couleur

Liban, 16 mm – 26’

Diffusé sur Canal + le 15 avril 1989

 

Synopsis : Plantureuses et toutes vêtues de lamé les danseuses orientales - les Almées -, animent toujours les mariages et les circoncisions. Elles s'inspirent des stars de la danse orientale des années 40 et 50 : Samia Gamal, Tahia Carioca, Naïma Akef, etc… Danseuses populaires, elles arrivent de tous les coins d'Égypte et rêvent en secret de devenir un jour les reines d'un des palaces du Caire. Dina, star des années 1980, a réalisé ce rêve.

 

Fécondation in video

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Production : Ministère de la recherche, ministère des affaires étrangères, France 2, CNC, Balcon Production

Distributions : LMK et Jocelyne Saab

Document – 1991 – couleur – France

Vidéo – 26’

Diffusé sur France 2, dans l’émission Envoyé spécial.

 

Synopsis : À l’aide d’une sonde équipée d’une caméra, Jocelyne Saab filme le déroulement d’une fécondation in vitro. Reportage sur les opérations d’implantation dans un hôpital.

 

Il était une fois Beyrouth, histoire d’une star - Kan ya ma Kan, Beyrouth

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Scénario : Roland-Pierre et Philippe Paringaux.

Images : Roby Breidi

Montage : Dominique Auvray

Interprétation : Michèle Tyan, Myrna Makaron, Pierre Chamassian

Production : Balcon production

Distribution : Jocelyne Saab

Long-métrage documentaire/fiction – 1994 – couleur

Liban, 35mm – 100’

Diffusé sur ARTE le 11 avril 1995 – Sortie en salles le 8 mai 1995 à Beyrouth.

 

Synopsis : Pour fêter leurs vingt ans, Yasmine et Leila décident de rendre visite au grand cinéphile et collectionneur M. Farouk pour découvrir un Liban qu’elles n’ont jamais connu. À la recherche d’un passé, engageant par le cinéma un véritable travail de mémoire, les deux héroïnes vont se plonger dans l’univers cinématographique international qui a contribué à dessiner, sur une quarantaine d’années, l’image d’une Beyrouth-vedette. En regard de la réalité de la guerre qui a détruit cette mémoire, la projection de ces films (sélectionnés parmi plus de 250) que s’approprient ces deux jeunes filles redonne à la ville un pan de son histoire, et par là aussi un peu d’espoir.

 

La Dame de Saïgon- Sayidat Saigon

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Image : Patrick Blossier

Son : Pierre Donadieu

Montage : Barbara Doussot

Production : ADR Production (France)

Distribution : Jocelyne Saab

Long-métrage documentaire – 1998 – couleur

Liban, Vietnam, France – 60’ – 35mm

 

Synopsis : Portrait d’une grande dame, ministre du gouvernement révolutionnaire sud-vietnamien, le docteur Hoa, dont la vie est un combat et le combat, un bonheur. Elle a connu la prison et le maquis pendant la guerre. Elle raconte son expérience.

 

Dunia, Kiss Me Not On The Eyes - Dunia: Balash Tibosni fi ‘Einayya

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Scénario : Jocelyne Saab

Image : Jacques Bouquin

Montage : Claude Reznic

Son : Fawzi Thabet

Musique : Jean-Pierre Mas, Patrick Leygonie

Avec: Hanan Turk, Mohamed Mounir, Fathy Abdel Wahab, Sawsan Badr, Youssef Ismail, Ayda Reyad, Khaled El Sawi

Production : CDP, Collection d’Artiste, Jocelyne Saab

Distribution : Jocelyne Saab

Long-métrage de fiction – 2005 – couleur

Egypte, Liban, France – 112’ – 35mm

Sortie en salles.

 

Synopsis : Dunia est une variation sur le désir féminin, sujet éminemment tabou dans la société arabe et notamment égyptienne où se situe l'action. S'appuyant sur la puissance érotique du patrimoine poétique et musical arabe, le film parle d'amour et de désir à travers une femme marquée par une éducation traditionnelle et contraignante. Le point d'aboutissement du film est le traumatisme provoqué par la mutilation génitale féminine (qui concerne 97% des femmes en Égypte selon les rapports de l'UNICEF, d’Amnesty International et du PNUD).

 

What’s Going On ? - Shou ‘amm Beyseer?

 

Réalisation : Jocelyne Saab

Scénario : Jocelyne Saab, Joumana Haddad

Image : Jacques Bouquin

Montage : Catherine Poitevin

Musique : Vladimir Kurumilian

Décors : Elie Khater

Son : James Galt

Avec : Khouloud Yassine, Nasri Sayegh, Raia Haïdar, Jalal Khoury, Ishtar Yasin Guitierrez, Joumana Haddad.

Production  : Jocelyne Saab, Collection d’Artistes

Distribution : Jocelyne Saab

Long-métrage de fiction – 2009 – couleur

Liban, France, 80’ – Mono- HDTV

 

Synopsis : À Beyrouth, un écrivain, fils de couturier, taille et coud ses textes à partir des personnages de la ville. Il rencontre Khouloud, une danseuse, qui lui fait toucher le cœur de Beyrouth.

 

 

II. Arts plastiques (Photographies, installations)

 

Sense, Icons and Sensitivity

 

Ensemble de cent photographies – 2007

 

Projet : Cycle de photographies divisé en deux thèmes, qui invitent tous deux à décrypter le regard porté par les arabes sur eux-mêmes, particulièrement leurs femmes et leur apparence sexuée.2

 

Le Revers de l’Occidentalisme : à partir des réflexions d’Edward Saïd sur un retournement de ce qu’on appelle l’orientalisme (« l’image déformée que l’Occident s’est faite de l’Orient pour pouvoir mieux se le représenter, se définir et le dominer »3) en occidentalisme (« représentations clichés de l’Occident »4), Jocelyne Saab interroge les fractures de sens qui opposent l’Orient et l’Occident. Elle met pour cela en scène des Barbie, icônes privilégiées pour symboliser le cliché de la femme occidentale, au cœur d’un monde arabe dominé par la religion et une politique traditionnaliste dangereuse pour la liberté des corps.

 

Architecture molle : cette collection de photographies travaille et questionne par la lumière la sensualité de l’Orient. En photographiant dans le désert la fragilité des tentes bédouines, Jocelyne Saab dévoile par son regard une sensualité inhérente à la culture arabe, bien que réprimée, voire souvent oubliée.

 

Strange Games and Bridges

 

Installation mix-media ; dispositif vidéo en vingt-deux écrans et postes de télévision ; reconstitution d’un jardin suspendu avec la réalisation d’une passerelle métallique (42m de long) en U ; au centre, une pièce de 3,6 x 3,6m – 2006.5

 

Projet : Avec cette installation, réalisée à la suite de nouveaux bombardements ravageant Beyrouth en 2006, Jocelyne Saab tente à la fois de témoigner (tant des événements récents que du caractère dramatique du resurgissement de la guerre au Liban, alors que le pays se relevait déjà avec de grandes difficultés des conflits de 1975-1991), afin d’offrir une mémoire des événements, et d’envisager une utopie : la réapparition du jardin à Beyrouth. Pour celle qui voyait la ville comme son « jardin d’enfance », comme un Eden désormais perdu, la destruction par les hommes de la capitale libanaise appelle un questionnement sur la paix et un retour à la nature. Son installation permet au spectateur de déambuler dans l’atmosphère lourde imposée par la guerre, illustrée par les images d’archives de ses anciens documentaires sur la guerre qui balisent le parcours, doublées de plans réalisés en 2006, lorsque les ponts de la ville ont été détruits par l’aviation israélienne.

 

 

Café du Genre

 

Installation vidéo de six courts-métrages sur six écrans – 2013

 

Projet : Avec Café du Genre, Jocelyne Saab propose six courts-métrages d’environ quatre minutes par film réalisés dans quatre pays de la Méditerranée traitant des modalités d’expression du genre, du corps, de la sexualité, de l’identité. À travers six entretiens avec des artistes ou des personnalités concernées par cette question épineuse dans cette aire géographique, Jocelyne Saab dessine les contours d’un corps brimé, soumis à la violence, réprimé, inhibé.

 

Café du Genre I : Table du Fou Vert, entretien avec Walid Aouni, chorégraphe, Égypte.

Café du Genre II : Table du Peintre pharaon et ses danseuses, entretien avec Adel Siwi, peintre, Égypte.

Café du Genre III : Table de la revue du corps, entretien avec Joumana Haddad, fondatrice de la revue Jasad, Liban.

Café du Genre IV : Table de l’Ocra d’Or, entretien avec Cuneyt Cebenoyan et Melek Ozman, fondateurs de la compétition de l’Ocra d’Or qui récompense les films considérés comme les plus machistes de l’année, Turquie.

Café du Genre V : Table de la danse et de l’orgueil, entretien avec Alexandre Paulikevitch, danseur et chorégraphe, militant pour la cause des homosexuels au Liban, Liban.

Café du genre VI : Table de l’exigence, entretien avec Wassyla Tamzali, féministe algérienne, ancienne avocate à la cour d’Alger, Algérie.

 


III. Expositions (liste non exhaustive)

 

Foire d’art de Dubaï (représentée par la Galerie Agial), Sense, Icons, Sensitivity, photographies, Émirats Arabes Unis, 2007.

Musée National de Singapour, Strange Games and Bridges, installation vidéo, Singapour, 2007.

Foire d’Abu-Dhabi, exposition collective « Mouvement et communication », photographies, Émirats Arabes Unis, 2008.

Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul (FICA), La Ville de Jean-Léon Gérôme et le revers de l’orientalisme, photographies, France, 2008.

Festival Imagini Donna, Florence, Sense, Icons and Sensitivity, photographies, Italie, 2008.

Galerie Agial, Beyrouth, Sense, Icons and Sensitivity, photographies Liban, 2008.

Grand-Palais, « Art Paris », Marilyn and the Arabs, photographies, France, 2008.

December Exhibit au Musée National, Tripoli, « Soft Architecture », photographie, Libye, 2009.

American University Museum, Katzen Arts Center, Washington, New Art From Lebanon, États-Unis, 2010.

Les Halles de Saerbeck, Bruxelles, exposition collective « Beyrouth, Paradigme de la guerre », Le Jardin de la guerre, installation vidéo, Belgique, 2011.

Galerie Regard Sud, en résonnance avec la Biennale d’Art Contemporain, Lyon, Transmission interrompue, France, 2011.

MUCEM, Marseille, dans le cadre de l’exposition « Au Bazar du Genre », Café du Genre, installation vidéo, France, 2013.

 

 

IV. Nominations et récompenses (sélection)

 

Le Liban dans la tourmente, Prix des Critiques arabes, 1975.

Les Enfants de la Guerre, Prix du jury Catholique au Festival du Film documentaire d’Oberhausen, Allemagne, 1976.

Égypte, cité des morts, mention au Festival de courts-métrages de Lille, 1977.

Lettre de Beyrouth, Tanit de Bronze au festival de Carthage, Tunisie ; primé au Festival du Film documentaire d’Oberhausen, Allemagne, 1978.

Beyrouth, ma ville, Premier épi d’or à la 28e Semaine Internationale du Cinéma de Valladolid, Espagne, 1982 ; prix international du Jury au Festival du Film documentaire d’Oberhausen, Allemagne, 1982.

Une Vie suspendue (Adolescente, sucre d’amour) sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes, 1985 sous le titre L’Adolescente sucre d’amour.

Il était une fois Beyrouth : histoire d’une star, invité aux festivals de Carthage, Rotterdam, Bombay, Singapour, Seattle, Genève, Rimini, Moscou. Diffusé sur Arte. .

Fécondation in video, Prix du scoop scientifique à Angers, 1991 ; prix de la meilleure réalisation du film médical à Montpellier, 1991 ; prix de la ville de Biarritz, 1991.

La Dame de Saïgon, prix du meilleur documentaire français octroyé par le comité de l’audiovisuel du Sénat en France, 1997.

Dunia, Prix du public et prix des jeunes, Fribourg ; Best Actress Silver Screen Award, Singapour, Preis der Provinz Milano, Bester Film, Algarve, Prix du jury du Meilleur Scénario (2003) ; Prix Atelier d’Écriture des Journées Cinématographiques de Carthage, 2006, nominé au Grand Jury Prize du festival Sundance, 2006 ; nominé pour le Grand Prix des Amériques, 2005.

 

(Relu et corrigé par Jocelyne Saab)

 



 

Mathilde Rouxel

 

 

 

 

1 Certains synopsis sont partiellement inspirés de la plaquette de présentation proposée lors de la rétrospective du cinéma de Jocelyne Saab à la Cinémathèque française, consultable ici : http://Saab.cinematheque.fr/fr/dans-salles/hommages-retrospectives/archives/fiche-cycle/jocelyne-Saab-astres-guerre,515.html (lien consulté le 10 octobre 2014)

 

2 Pour plus de précisions sur cette série de photographies, rendez-vous sur le site de Jocelyne Saab, disponible en ligne: http://jocelyneSaab.com/pdf/expo/expo.pdf

 

3 Edward SAAB. Saïd, L'orientalisme : L'Orient créé par l'Occident (1978), Paris, Seuil, 2005, traduit par Catherine Malamoud, cité in http://jocelyneSaab.com/pdf/expo/expo.pdf Voir aussi le très beau site de l’exposition : http://jocelyneSaab.com/sense.html

 

4 Ibid.

 

5 Descriptif et visite de l’installation disponible en ligne : http://strangegamesbridges.free.fr/EXPOstrange/pages/index.html