Dorian Degoutte est artiste plasticien et cinéaste. Ses films interrogent l’habitabilité des territoires et les formes du commun. À la demande d’un article sur les rapports entre ville et cinéma, il répond par un film finalisé en 2018 pour la Furia Umana, dont les images ont été tournées en 2017 à Cap Skirring à l’extrême Sud-Ouest du Sénégal.

 

 

Une figure et un motif se croisent dans ce film, tous deux récurrents de l’urbanité au Sénégal, à savoir la plage et le tas/mur de briques.

– La plage comme espace public. Figure majeure des villes sénégalaises côtières. Espace de rencontre où tout et tout le monde peut y citer, individus, groupes, circulations, commerces, revendications…, mais qui, aujourd’hui, est de plus en plus privatisé ou rongé par la montée du niveau des mers.

– Le tas de briques ou le morceau de mur comme indice d’un chantier, de projets abandonnés ou avortés autant que de projets à venir. Pas une rue, et quasi pas un espace sans ce motif. Le tas de brique comme potentiel local et matière mobilisable.

 

À Cap Skirring, mais comme pour les autres villes sénégalaises côtières, les briques sont fabriquées sur place, avec le sable même de la plage, l’eau tirée des nappes phréatiques mélangée à la terre argileuse locale pour faire ciment.

 

Situation construite par le cinéaste tout autant que situation captée caméra à l’épaule, le film et ses protagonistes interrogent le devenir écologique autant qu’urbain de l’espaces du commun que sont (encore) les plages.

 

Nicolas Tixier

 

 

 

Dorian Degoutte est né en 1991. Diplômé de l’École Supérieure d’Art Annecy Alpes (Design & espace), artiste plasticien et cinéaste, il collabore régulièrement avec Jordi Colomer et les Films de la Villeneuve.

Filmographie (extrait) :

Photo de famille, 15’ - Annecy - 2017/18
Le Grand Vide, 17’ - Centre d’Art de Flaine - 2016
Crêpas!, 6’ - Tétouan Maroc – 2013